A-D

Caro, Fabrice
189 pgs, FOLIO

"Du paddle à Biarritz. Si je devais établir une liste de mes vacances idéales, le paddle à Biarritz avec un couple d'amis n'apparaîtrait pas sur la feuille, ni au dos, ni dans le cahier tout entier. Tout le monde était emballé, c'était l'idée du siècle, du paddle à Biarritz, youhou, champagne."Une femme et deux enfants, un emploi, une maison dans un lotissement où s'organisent des barbecues sympas comme tout... Axel pourrait être heureux, mais fait le constat, à 46 ans, que rien ne ressemble jamais à ce qu'on avait espéré. Quand il reçoit un courrier suspect de l'Assurance maladie, le désenchantement tourne à l'angoisse. Et s'il était temps pour lui de tout quitter ? De vivre enfin dans une comédie musicale de Broadway ?
g

Bussi, Michel
544 pgs, POCKET

A Yport, parti courir sur la plus haute falaise d'Europe, Jamal a d'abord remarqué l'écharpe, rouge, accrochée à une clôture. Puis la femme, incroyablement belle, la robe déchirée, le dos face au vide, les yeux rivés aux siens. Jamal lui tend l'écharpe comme on tend une bouée. Quelques secondes plus tard, sur les galets glacés de la plage déserte, gît le corps inerte de l'inconnue. A son cou, l'écharpe rouge.

Tout le monde pense qu'il l'a poussée. Il voulait simplement la sauver. C'est la version de Jamal. Le croyez-vous ?

g
Anonyme GF Flammarion, 192 pgs. Lorsque Aucassin entendit Nicolette dire qu'elle voulait s'en aller dans un autre pays, une profonde affliction envahit son âme : « Ma très douce amie, fait-il, vous ne partirez pas, car ce serait me tuer. Le premier qui vous verrait et qui en aurait la possibilité, vous enlèverait aussitôt et vous mettrait dans son lit, faisant de vous sa maîtresse. Et une fois que vous auriez couché dans le lit d'un autre homme que moi, n'allez pas vous imaginer que j'attendrais de trouver un couteau pour me poignarder et me tuer. (...) - Ah! fait-elle, je ne crois pas que vous m'aimiez autant que vous le dites; mais je vous aime plus que vous ne le faites. - Allons donc ! répond Aucassin, ma très douce amie, il n'est pas possible que vous m'aimiez autant que je vous aime. La femme ne peut aimer l'homme autant que l'homme aime la femme; car l'amour de la femme réside dans son oeil et tout au bout de son sein et tout au bout dé son orteil, mais l'amour de l'homme est planté au fond de son coeur d'où il ne peut s'en aller. »
g
Anonyme GF Flammarion, 452 pgs. Traduction, présentation, notes, bibliographie et index par Jean Dufournet
g
Abécassis, Eliette Le livre de poche, 124 pgs.
g
Adam, Oliver Points, 282 pgs. Grand Prix RTL-Lire 2009 Sarah a disparu depuis un an, sans plus jamais faire signe. Pour Paul, son mari, qui vit seul avec leurs deux jeunes enfants, chaque jour est à réinventer. Il doit lutter avec sa propre inquiétude et contrer, avec une infinie tendresse, les menaces qui pèsent sur leurs vies. Épuisé, il espère se ressourcer par la grâce d'un retour à Saint-Malo, la ville de son enfance.
g
Adam, Olivier Points, 219 pgs.
g
Adam, Olivier Points, 217 pgs.
g
Adam, Olivier
1255 PGS, Pocket
g
Adam, Olivier J'ai lu, 504 pgs.
g
Adam, Olivier Points Seuil, 167 pgs.
g
Ailhaud, Violette Éditions parole, "main de femme", 42 pgs.
g
alaigran71
Alain-Fournier
Le livre de poche - 215 pgs
.
g
Alard, Nelly Folio, 411 pgs. Prix Interallié 2013
g
Alexievitch, Svetlana J'ai lu, 414 pgs. Prix Nobel de Littérature 2015
g
Appanah, Nathacha Folio, 212 pgs. Adam est debout, le visage collé à la petite fenêtre, les deux mains accrochées aux barreaux. Tout à l'heure, quand il a grimpé sur sa table pour atteindre l'ouverture, il s'est souvenu que les fenêtres en hauteur s'appellent des jours de souffrance. Adam attend l'aube, comme il attend sa sortie depuis quatre ans, cinq mois et treize jours. Il n'a pas dormi cette nuit, il a pensé à Anita, à Adèle, à toutes ces promesses non tenues, à ces dizaines de petites lâchetés qu'on sème derrière soi..." Adam et Anita rêvaient de vivre de leur art – la peinture, l'écriture. Ils pensaient accomplir quelque chose d'unique, se forger un destin. Mais le quotidien, lentement, a délité leurs rêves jusqu'à ce qu'ils rencontrent Adèle qui rallume un feu dangereux. En attendant demain est un roman qui raconte la jeunesse, la flamme puis la banalité, les mensonges et la folie d'un couple.
Appanah, Nathacha Folio, 192 pgs. «De là où je vous parle, ce pays ressemble à une poussière incandescente et je sais qu’il suffira d’un rien pour qu’il s’embrase.» Sur l’île française de Mayotte dans l’océan Indien, les enfants errent, sans foi ni loi. Moïse a été recueilli à la naissance par Marie, une infirmière, qui le couve comme un cadeau inespéré. Mais à l’adolescence, le garçon se lie avec Bruce, chef de gang animé par la rage, qui l’embarque dans l’enfer des rues. Dans ce pays magnifique et au bord du chaos, cinq destins vont se croiser et révéler la violence de leur quotidien.
g
Apollinaire, Guillaume
Folio, 109 pgs.
g
Assouline, Pierre
Folio, 325 pgs
.
g
Aubenas, Florence Points, 238 pgs.
g
Austen, Jane 10/18
g

Balzano, Marco
210 pgs, Editions Philippe Rey

Un roman historique, l'histoire bouleversante d'une famille en tant de guerre.
g
Badinter, Élisabeth Le livre de poche, 1160 pgs. OBS1 DENNA POCKET INEHÅLLER FEM VERK AV SAMMA FÖRFATARE « Ces cinq essais n’ont d’autre but que de promouvoir la liberté et l’égalité des sexes. Des femmes, mais aussi des hommes, parce que les unes ne vont pas sans les autres. Ce combat-là s’appuie sur la conviction, je n’ose dire la démonstration, que la prise en compte de la ressemblance des sexes est théoriquement juste et politiquement libératoire. » É. B. Cet ouvrage réunit L’Amour en plus - Histoire de l’amour maternel (XVIIe-XXe siècle), L’Un est l’Autre, XY – De l’identité masculine, Fausse route – Le tournant des années 1990, Le Conflit – La femme et la mère.
g
Balzac Le livre de poche, 413 pgs. Lorsque Gide découvrit Le Cousin Pons, ce fut, dit-il, "dans le ravissement, dans l'extase, ivre, perdu..."; "... c'est peut-être, de tant de chefs-d'oeuvre de Balzac, celui que je préfère : c'est en tout cas celui que j'ai le plus souvent relu". Et le livre, en effet, suscite la compassion aussi bien que l'effroi. Quand en 1847 Balzac le fait paraître, il constitue, après La Cousine Bette, le second volet des Parents pauvres où résonne le destin de grands coeurs injuriés. Vieux musicien gourmand, collectionneur d'oeuvres d'art bientôt cerné par la haine des plus vils intrigants d'en haut comme d'en bas, guetté par la mort mais lié à Schumcke d'une indéfectible amitié - un moment le livre eut pour titre Les Deux Musiciens -, le cousin Pons est la figure finalement sublime d'un roman sombre, travaillé par la dérision et l'angoisse, mais que l'humour et la drôlerie éclairent pour en faire également - le mot est de Balzac - une "comédie terrible".
g
Balzac, Honoré de Folio classique
g